jeudi 29 juillet 2010

Santa Fe-Rosario

Santa Fe – Rosario

 

Tout d’abord, un peu de nouvelles de mon stage, parce que je n’en ai pas beaucoup parlé au final…

 

Tout se passe bien et c’est enfin devenu à peu près intéressant. Après avoir rédigé une procédure de nettoyage et désinfection et une procédure de lutte contre les nuisibles, j’ai enfin abordé l’HACCP un peu avant mon départ pour Salta. Au début c’était un peu compliqué parce que j’ai pris l’initiative de faire l’analyse des dangers seule, étant donné que je n’avais rien d’autre à faire et qu’on ne m’avait rien donné, ce qui n’est vraiment pas pratique quand on ne connait pas le process de fabrication…

 

Et puis au fur et à mesure des renseignements que l’on m’a donnés et surtout grâce au manuel HACCP d’Alfa Chilena (même boîte mais au Chili, où tout est déjà implanté), j’ai enfin réussi à obtenir quelque chose qui prenait gentiment forme et aujourd’hui (mercredi 28) Nadia, Nicolás (responsable de production) et moi nous sommes réunis pour voir ce qui allait ou non et j’ai enfin pu me rendre vraiment compte de ce que j’avais fait !

 

Sinon, au début de mon stage, j’avais également réalisé des panneaux de règles d’hygiène à accrocher dans les locaux : je les ai vus arriver sur panneaux plastifiés hier et aujourd’hui, en allant aux toilettes, j’ai eu la bonne surprise de voir ma procédure pour le lavage des mains accrochée au mur !!! Contente la Nénène.

 

A part ça, y a eu pas mal de changement depuis que je suis arrivée : après avoir fait les 12 travaux d’Astérix à l’aéroport de Buenos Aires, je les ai également faits au boulot ! Après avoir passé mes deux premières semaines dans la pièce où l’on mange habituellement, je suis redescendue dans le bureau de Nadia et Nicolas. Puis le bureau (meuble) s’étant avéré trop petit pour deux (Nadia et moi), celui-ci a été échangé pour un plus grand qui est resté au même endroit que le précédent pendant quelques jours. Ah oui, entre temps ils ont changé les sièges pour des nouveaux et ils ont installé une clim dans la pièce aussi, qui fait également chauffage, et ça fait pas de mal ! Puis il a fallu changer de sens le bureau de Nicolas pour mettre le nôtre à côté, ce qui libérait de la place dans la pièce. Ensuite, la semaine dernière, de nouveaux ordinateurs sont arrivés, donc il a fallu modifier tout ça. Et puis hier, alors là, grand chamboulement : Roxana, qui était auparavant dans un bureau en haut avec Raul et Diego est redescendue avec nous (ce qui fait 3 bureaux/4 personnes dans la même pièce) ; Diego est passé à la place de Jorge, qui bossait avec Franco, ce qui fait que maintenant nous avons : Diego et Franco dans un bureau en haut ; Jorge et Raúl dans un autre bureau en haut ; et Nicolas, Nadia, Roxy et moi dans le bureau en bas. Et Natalia la secrétaire qui est dans l’ « entrée ». MAIS, apparemment une fois que je serai partie, Natalia va passer à la place de Nadia et Nadia ira travailler à la place de Natalia, vu qu’elle ne fait que 4h par jour… Vous avez suivi ???

Enfin avec tout ça c’est le vrai mic-mac, et il a fallu changer les téléphones internes, rajouter des lignes, ce qui fait que tout le monde est un peu embrouillé.

 

Ah et puis sinon, la caisse de champagne envoyée par mon pôpa (enfin par l’importateur de Buenos Aires) est arrivée ce matin, du coup j’aurai le droit à une petite « soirée » en mon honneur et je vais pouvoir en boire un verre, ça fait tellement longtemps… ! :’)

 

Bon, assez parlé, passons aux choses sérieuses : mon week-end à Rosario…

 

Vendredi 23 Juillet :

 

Je m’étais renseignée un peu plus tôt dans la semaine. Alors que très peu de bus vont sur Rosario depuis San Francisco et que les horaires ne sont pas très pratiques, j’avais regardé les horaires pour aller jusqu’à Santa Fe, puis aller de Santa Fe à Rosario et pareil au retour.

Mon projet était de partir le vendredi soir, dormir à Santa Fe, visiter la ville le samedi et repartir l’après-midi pour arriver en fin d’après-midi à Rosario. Le problème est que je n’avais pas le modem, donc pas d’internet le soir, ce qui fait que je n’ai pas pu réserver d’auberge et il n’y avait plus de place pour le vendredi soir à Santa Fe…

Qu’à cela ne tienne, j’ai donc décidé de ne partir que le samedi matin. J’ai récupéré le modem le vendredi soir, ce qui m’a permis de réserver l’auberge pour le lendemain (mais je n’ai pas eu beaucoup de choix, il n’en restait plus qu’une…). Je suis également allée acheter mes billets San Francisco –Santa Fe et Santa Fe toute seule comme une grande, ce qui n’est pas si simple que l’on peut le penser puisqu’à chaque fois il faut donner nom, prénom et n° de passeport, en épelant le tout en espagnol bien sûr… Mais bon, le gars de la compagnie « El Practico » me reconnait maintenant, et ça le fait bien marrer à chaque fois !

 

Samedi 24 Juillet :

 

Réveil vers 9h. Ca fait du bien de dormir un peu après avoir commencé toute la semaine à 8h (ou 8h20…).

Je prépare vite fait mes affaires et m’en vais prendre mon bus. Départ à 10h35, c’est parti pour 2h15 de route. Et heureusement qu’il y avait un film parce que la pampa c’est bien gentil mais ça devient vite chiant à observer par la vitre !

Arrivée vers 12h45 à Santa Fe.

Première mission : trouver un plan de la ville. Facile, y a un point d’information touristique dans le terminal !

Deuxième mission : acheter mes billets Santa Fe – Rosario et Rosario – Santa Fe. J’avais noté les horaires qui m’intéressaient, donc c’était plus pratique. Je pouvais partir de Santa Fe à 17h40 mais ça me faisait arriver à 21h10, j’ai donc préféré prendre le bus précédent (16h40), me faisant arriver à Rosario à 19h. Le plus dur a été pour le retour : je serais bien repartie de Rosario à 18h10, mais ça me faisait arriver à Santa Fe à 20h20, voire plutôt 20h30, donc pour reprendre un bus à 20h30, c’était un peu short ! J’ai donc dû opter pour le départ à 16h, malheureusement…

Troisième mission : manger. Facile aussi, j’avais repéré un petit resto à la sortie du bus dans le terminal. Me voilà donc avec un hamburger/frites/coca (mais c’est pas du mcdo et c’était moins gras !) pour 17,25 pesos, soit 3,5 € environ. Alors que je regardais la carte de la ville, le serveur me propose de m’aider si je veux voir des trucs sympa. Etant donné que je n’avais que 3h sur place, j’ai refusé son offre, mais c’était sympa quand même ! Quand j’ai eu fini de manger et payé, il m’a dit que je parlais bien espagnol, ce qui fait plutôt plaisir venant de quelqu’un que je ne connais même pas ! Enfin il m’a pas beaucoup entendue parler non plus…

 

13h40 : je sors enfin du terminal. Me voilà partie pour une petite balade sympathique dans la ville. Comme je suis tombée dans les « heures creuses », c’était vraiment calme et j’ai bien apprécié ! D’ailleurs, j’ai trouvé que c’était une petite ville tranquille et bien sympa, je ne m’y attendais pas et j’ai été agréablement surprise !

 

P1090290

 

P1090293

 

P1090296

 

P1090297
Un panneau insolite : la première fois que je l’ai vu, c’était dans le bus en repartant de Mendoza. Il était bien plus beau et m’avait fait marrer, mais je n’avais jamais eu l’occasion de le prendre en photo !

 

P1090298

Encore de l’insolite : un hôtel de luxe dans des anciens silos… Fallait y penser !

 

P1090303

 

P1090305

 

P1090309
Le théâtre

 

P1090314
Plaza 5 Mayo

 

P1090326
Hommage aux morts de l’inondation de 2003

 

A quelques mètres, je suis tombée par hasard sur un petit musée gratuit sympa qui regroupait un peu de tout : des objets/livres/papiers officiels datant de la création de la province de Santa Fe ou même de l’Argentine et des objets divers du 20 ème siècle, la plupart du temps assez anciens comme un vieux phonographe, un vieil appareil photo ou une boîte à musique magnifique où les chansons étaient françaises, mais au milieu desquels trônaient un ordinateur datant des années 90 et un mannequin habillé en hippie… Pas trop compris mais bon ^^’

 

En sortant, petit passage devant l’Iglesia Santa Ana et le Convento San Francisco, puis étant déjà 16h, j’ai décidé qu’il était temps de repartir, parce que j’étais quand même à une bonne quinzaine de cuadras de la gare routière ! Enfin j’ai pu recroiser quelques petits bâtiments sympa…

 

P1090328

 

P1090329

 

P1090333

 

Au final je suis arrivée à plus de 16h30 au terminal, donc j’avais bien fait de faire demi-tour ! Une fois partis, le trajet fut long : 2h20, mais cette fois-ci sans film et sans service, donc même pas possibilité de se servir un petit café… Enfin j’ai pas mal piqué du nez donc ça fait un peu passer le temps, mais c’est quand même long, surtout quand on est juste devant un gosse qui annonce chaque minute qui passe…

 

Puis arrivée à Rosario à 19h. Dès l’arrivée, c’est une ville qui parait chouette : rien que le terminal de bus vaut le coup d’œil. Encore une fois, première mission : trouver un plan ! Facile, toujours, quand y a un bureau d’informations touristiques !

 

P1090339

 

Deuxième mission : aller à l’auberge. Là, ça se complique : je ne trouvais pas où j’étais. Forcément, le petit dessin de bus que je regardais sur le plan n’était pas le bon ! Une fois que j’ai réussi à me repérer, je ne sais pas dans quel sens aller… Forcément, c’était pas le bon, et comme les noms de rue ne sont pas toujours indiqués, j’ai dû marcher 2 ou 3 cuadras avant de m’en rendre compte… Après avoir fait demi-tour, je regarde maintenant l’adresse de l’auberge et fait un rapide calcul : je suis à plus de 25 cuadras… Ah ben ça c’était pas vraiment prévu… Bon ben c’est cool, faut bien compter ¾ d’heure de marche ! Et en plus, pour changer, il y a du vent et il fait froid ! Enfin j’ai pu admirer Rosario by night, et ça m’a déjà pas mal plu.

Comme je l’avais prévu, je suis arrivée à l’auberge à 20h. J’ai donc déposé mes affaires et là j’ai été plutôt déçue : 11 lits dans des dortoirs tout petits où tu as tout juste la place pour poser tes affaires, c’était un peu just : je l’ai mal senti… Après m’être un peu posée sur internet le temps de me réchauffer, j’ai décidé d’aller manger : heureusement, l’auberge était dans une rue piétonne et y avait quelques restos pas très loin ! Ca a été le premier sur lequel je suis tombée : un resto italien. Pour changer, tallarines à la sauce bolognaise…

Je suis sortie vers 21h30 et comme j’avais repéré sur le plan que l’auberge n’étais qu’à 3 cuadras du Monumento a la Bandera, j’ai décidé d’aller voir ce que ça donnait by night, et j’ai été super impressionnée ! Et puis c’était marrant parce qu’il y avait tout plein de mariées qui se faisaient photographier près du monument, mais j’ai pas trop compris pourquoi elles faisaient ça de nuit m’enfin…

 

P1090345

 

P1090348

 

Puis je suis rentrée à l’auberge, vers 22h. En attendant qu’une douche se libère, j’ai pu aller sur internet où j’ai pu me rendre compte via Facebook que Damian, qui avait joué du charango à l’auberge de Tilcara (et que j’avais d’ailleurs retrouvé grâce aux filles avec qui j’avais fait la boucle Salta-Cafayate-Salta, enfin bref c’est un truc de fou), donnait un concert le lendemain soir à Rosario à 21h !!! Je lui ai donc envoyé un message pour savoir s’il était sur place le lendemain et en lui disant que j’y étais jusqu’à 16h, mais malheureusement il l’a vu trop tard… Dommage, ça aurait pu être marrant ! Du coup j’ai regretté de devoir repartir plus tôt, je serais bien restée au concert, mais ça m’aurait pas fait rentrer de bonne heure à San Francisco… Et puis mon billet était acheté, de toute façon.

Puis j’ai discuté un peu avec un Suisse qui m’a dit qu’il parlait un peu français mais que c’était trop difficile pour lui parce que ça se mélangeait avec l’espagnol, comme je le comprends !

Après avoir pris m’a douche, j’ai regardé vite fait ce que j’allais pouvoir voir le lendemain, puis à 23h je suis allée me coucher. Oui, parfois je me demande si je suis pas un peu asociale quand même… Mais je vous l’ai dit, dès le début je le sentais pas !

 

Dimanche 25 Juillet :

 

Heureusement que je m’étais couchée tôt, parce que j’ai passé une nuit de merde (faut le dire). Déjà, même malgré les boules Quies, c’était le dawa jusqu’à plus de 2h du mat’, et ça n’arrêtait pas de gueuler. Ensuite, mon rhume que j’avais depuis le début de semaine n’était quand même pas totalement passé. Pour changer, j’ai eu froid (mais heureusement mon amie la polaire était là et a réglé le problème). Et enfin, pour clôturer le tout, je me suis réveillée vers 8h et pensais me rendormir jusque 9h (heure à laquelle j’avais mis le réveil), mais c’était sans compter sur le japonais ou chinois qui a passé AU MOINS 1h30 à faire des aller-retour entre son lit et son sac pour ranger ses affaires (je suppose qu’il partait le jour même)… Grrr !

Enfin bref, je me suis donc levée, préparée et suis allée voir sur FB tout en prenant mon petit déj’ si Damian avait vu mon message, pour m’organiser si on devait se retrouver quelque part (en l’occurrence, non). Et puis j’ai vu que Irène (copine de l’école) était connectée, nous sommes donc restées un bon moment à papoter et à 10h30-10h45, j’ai décidé qu’il était peut-être temps que je parte !

(Oui bon, je raconte peut-être des choses qui vous intéressent pas, mais ce blog, c’est mon carnet de voyage, donc j’y raconte ce que je veux, na !)

 

Je suis d’abord allée sur la place 25 de mayo, à deux cuadras de l’auberge, parce que je l’avais repérée la veille et qu’elle me semblait bien chouette.

 

P1090351

 

P1090352

 

Là, j’ai voulu jeter un œil à l’intérieur de l’église mais y avait une messe, donc j’ai continué mon chemin vers le Monumento a la Bandera, qui est encore plus impressionnant de jour !!!

 

P1090353

 

P1090356

 

P1090358

 

Et puis je suis rentrée par hasard par les petites portes et, encore par hasard (Rosario n’est pas dans le Guide du Routard, donc j’y suis allée au pif !), j’ai vu qu’on pouvait accéder en haut, donc j’ai payé mon petit ticket pour monter dans l’ascenseur ! (2 pesos : 40 centimes…) Y avait une chouette vue sur la ville et sur le Rio Parana, mais il y avait vraiment trop de vent, donc je ne suis pas restée très longtemps.

 

P1090362

 

P1090364

 

P1090366

 

P1090370

 

Puis retour sur le plancher des vaches. Je suis alors allée me balader le long du Rio Parana et là, c’est vraiment l’un des moments que j’ai préféré : un petit coin au calme avec des gens qui pêchent, le tout accompagné des rumeurs de la ville en fond sonore, c’était vraiment sympa, ça m’a rappelé la première fois que je suis allée à New York l’année dernière et qu’on s’est baladé le long des piers ! Enfin bref, j’adore cette ville, de toutes celles que j’ai faites en Argentine, c’est vraiment ma préférée et je trouve qu’elle vaut bien plus le coup que Cordoba !

 

P1090371

 

P1090372

 

P1090374

 

P1090376

 

Puis je suis revenue sur mes pas et, alors que j’allais retourner vers la place 25 de Mayo pour voir l’église, je me suis souvenue qu’il y avait une autre messe indiquée à 12h (et comme par hasard il était 12h05…), pui j’ai vu qu’il y avait une salle que je n’avais pas visitée dans le monument. J’y suis donc retournée. Bon, c’était juste une présentation des drapeaux de chaque pays d’Amérique, mais je savais pas qu’il y en avait autant ! (35) Ca aura au moins servi à ma culture, hihi !

 

P1090380
Une maquette de l’œuvre complète, juste pour vous donner une idée de la taille du truc…

 

Cette fois, retour sur la place, et puis j’ai un peu attendu que la messe se finisse et je me suis faufilée entre les gens qui sortaient !

 

P1090381

 

P1090386

 

Après ça, j’ai décidé de retourner vers le centre si je voulais avoir le temps de profiter un peu. Et puis aussi de trouver à manger, parce que un dimanche à plus de 13h en Argentine, ça commence à devenir un peu mort, donc j’avais peur de ne rien trouver !

Passage dans la rue piétonne, avec de belles constructions :

 

P1090389

 

P1090391
Même le McDo est dans une belle bâtisse !

 

P1090393

 

P1090395

 

Et puis alors que j’allais faire un petit crochet parce que j’avais repéré un beau bâtiment de loin, je suis tombée par hasard sur un bar/café qui avait l’air sympa, et comme j’avais peur de ne rien trouver ailleurs, je me suis arrêtée pour manger ! Et là, commençant à en avoir un peu ras-le-bol des tallarines bolognaise, je me suis dit que j’allais changer et prendre une salade ! Sauf que la liste des ingrédients, ça allait, mais pas la fin… Salade, ça va. Poulet, ça va. Céleri, ça va. Palmitos ? On va dire que c’est des cœurs de palmier… Esperrágos ? Euh… Merci dictionnaire ! Mais alors Alcaucil… Qu’est-ce que ça peut bien être ???!!! J’ai fini par me résoudre à expliquer à la serveuse que j’étais française et que je ne savais pas ce que c’était, et après une tentative pour m’expliquer avec un autre mot, elle est allée en cuisine pour me montrer ce que c’était, à savoir : cœur d’artichaut. Pas de bol, j’aime pas ça ! ^^’

 

Enfin bref, j’étais à nouveau prête à visiter à 14h30, continuant toujours dans la rue piétonne. Et puis je me suis dit que j’allais aller jusqu’à la gare routière en prenant mon temps, et puis que si j’arrivais en avance, j’irais faire un tour ailleurs !

 

P1090396

 

P1090398

 

P1090400

 

P1090402

 

P1090404

 

P1090405
Plaza San Martin

 

P1090411

 

Au final je suis arrivée à à peine 15h30, pour mon bus à 16h. Il était cependant trop tard pour voir autre chose, parce qu’il n’y avait rien de tout près. Je me suis donc posée en attendant que le temps passe, un peu déçue d’avoir finalement passé si peu de temps dans cette ville magnifique et qui vaut vraiment le coup qu’on s’y intéresse.

 

P1090414

 

Départ à 16h donc, comme prévu. Toujours pas de film ni de service dans le bus, donc j’ai encore roupillé un peu, au moins ça occupe !

 

Arrivée à Santa Fe à 18h20-18h30, ne sachant pas trop que faire pendant mes 2h, d’autant plus que la nuit commence à tomber à cette heure-là…

Finalement, je suis partie dans un sens et me suis baladée un peu, puis je suis tombée sur une place où il y avait une feria artesanal, donc j’ai fait le tour des différents vendeurs et puis je suis finalement retournée au terminal, parce qu’il n’y avait quand même pas grand-chose à faire.

Je suis arrivée à 19h45, donc après m’être achetée 2 empanadas histoire d’avoir quelque chose dans le ventre si rien n’était servi dans le bus, j’ai eu de quoi me faire chier encore un peu.

 

Départ à 20h30 de Santa Fe. Petit retour en arrière : mon bus va jusqu’à Mendoza… J’aurais bien fait tout le trajet, tiens… Snif.

 

Je suis arrivée à San Francisco à 22h50 (pas pu voir la fin du film, c’est nul !) et là, j’avais vraiment pas envie de rentrer à pieds, donc j’ai pris un remis.

 

Le lendemain (lundi), je commençais à 10h, donc ça m’a laissé un peu de temps pour dormir, et ça n’a pas fait de mal !


 Si vous voulez voir plus de photos, n'hésitez pas à aller cliquer sur les liens que j'ai laissés dans l'article précédent...

Posté par LaHyeNe51 à 22:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Santa Fe-Rosario

    ah, ca me rassure, maintenant je sais que tu n'es pas partie la-bas que pour voyager ! tu as fait un petit stage quand même !
    j'ai pas tout compris le mic-mac dans le bureau, mais effectivement ca a du vous occuper un peu !

    bisou, à bientot, bois un verre à notre santé

    ps : merci pour ta carte, elle est arrivée ce matin

    Posté par momon, vendredi 30 juillet 2010 à 10:42 | | Répondre
  • Merci pour les c... fesses de ??? J'ai pas réussi à lire ce que tu as écrit sur la carte

    En tous cas ça fait plaisir

    A très très très bientôt!!!

    J'ai hâte

    Bisous poulette

    Posté par Caro, vendredi 30 juillet 2010 à 21:32 | | Répondre
  • Bravo pour ton carnet de voyage très bien illustré,une manière intelligente de voyager
    bisous
    Anne-Marie et Robert

    Posté par Robert (tonton), samedi 31 juillet 2010 à 20:43 | | Répondre
  • Merci pour la carte. Elle est arrivé samedi. C'est claire que c'est une belle vile. Tu t'en prend plein la tête des paysages, ça va faire tout drôle de revenir en France.
    Bisou

    Posté par Anaïs, jeudi 5 août 2010 à 13:37 | | Répondre
Nouveau commentaire